Article

2 iconographies
1 autoévaluation interactive
4 informations supplémentaires
1 cas clinique
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 33,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    13 2 0 6


Médecine d'urgence
[67454]
Doi : 10.1016/S1959-5182(16)67454-8
Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux en urgence
 

B. Daubail a, N. Legris a, D. Serradj b, D. Honnart b, C. Tissier b, M. Freysz b, F. Ricolfi c, M. Hervieu-Bègue a, G.-V. Osseby a, M. Giroud a, Y. Béjot a,
a Unité de soins intensifs neuro-vasculaires, Service de neurologie, CHU de Dijon, 14, rue Paul-Gaffarel, BP 77908, 21079 Dijon cedex, France 
b Département de médecine d'urgence, CHU de Dijon, 14, rue Paul-Gaffarel, BP 77908, 21079 Dijon cedex, France 
c Service de neuroradiologie, CHU de Dijon, 14, rue Paul-Gaffarel, BP 77908, 21079 Dijon cedex, France 

Auteur correspondant.
Résumé

L'accident vasculaire cérébral (AVC) est un problème de santé publique de par sa fréquence et le risque de handicap au décours. Un des enjeux majeurs de la prise en charge est le traitement de revascularisation à la phase aiguë de l'infarctus cérébral (ou AVC ischémique) et le contrôle de paramètres vitaux pouvant changer le pronostic, diminuer la mortalité et le risque de handicap. À la phase aiguë, la prise en charge préhospitalière est primordiale car elle permet d'identifier, d'orienter le patient suspect d'AVC dans un centre où les ressources médicales humaines et le plateau technique sont disponibles. Le neurologue, en collaboration avec le médecin urgentiste et le radiologue, a pour objectifs de faire le diagnostic et proposer un traitement. Concernant l'infarctus cérébral, les progrès ont été spectaculaires depuis 20 ans. En complément du traitement par thrombolyse intraveineuse qui a révolutionné la prise en charge des infarctus cérébraux, la thrombectomie mécanique par voie endovasculaire en cas d'occlusion artérielle proximale vient de faire ses preuves. Ces nouvelles données ainsi que l'accueil des patients dans une unité de soins intensifs neurovasculaire (USINV) sont un véritable challenge organisationnel. De plus, des réseaux de télémédecine se créent en vue de diminuer les inégalités géographiques et d'accès aux soins. Les progrès ont été plus confidentiels dans les AVC hémorragiques où le contrôle des paramètres vitaux dans une structure d'USINV reste la prise en charge de choix. Enfin, qu'il soit ischémique ou hémorragique, la prévention secondaire est un pivot central de la prise en charge de l'AVC qu'il convient de débuter dans les premières heures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Accidents vasculaires cérébraux, Infarctus cérébral, Hémorragie cérébrale, Accident ischémique transitoire, Urgence neurologique, Thrombolyse, Thrombectomie




© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : B. Daubail, N. Legris, D. Serradj, D. Honnart, C. Tissier, M. Freysz, F. Ricolfi, M. Hervieu-Bègue, G.-V. Osseby, M. Giroud, Y. Béjot. Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux en urgence. EMC - Médecine d'urgence 2016;11(3):1-13 [Article 25-110-B-30].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article