Article

6 iconographies
1 autoévaluation interactive
10 informations supplémentaires
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 45,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    13 6 0 11


Pneumologie
[60027]
Doi : 10.1016/S1155-195X(15)60027-5
Pneumopathie d'hypersensibilité
 

J.-C. Dalphin a, b,
a Service de pneumologie, Hôpital Jean-Minjoz, Centre hospitalier universitaire, 2, boulevard Fleming, 25030 Besançon, France 
b Unité mixte de recherche-Centre national de la recherche scientifique (UMR CNRS) chrono-environnement, Université de Franche-Comté, 16, route de Gray, 25030 Besançon cedex, France 

Auteur correspondant.
Résumé

La pneumopathie d'hypersensibilité (PHS) est une granulomatose bronchopulmonaire de mécanisme immunologique, causée par une réponse exacerbée à l'inhalation répétée d'antigènes le plus souvent organiques auxquels le sujet a été préalablement sensibilisé. Les formes les plus communes sont la maladie des éleveurs d'oiseaux et la maladie du poumon de fermier (PDF). Rares, elles ne sont pas exceptionnelles puisque leur prévalence chez les sujets exposés peut dépasser 5 %. Le diagnostic de la PHS repose, devant une symptomatologie compatible, sur la notion d'une exposition à des antigènes connus pour être pathogènes, l'existence d'images interstitielles et bronchiolaires au scanner thoracique, d'une lymphocytose au lavage alvéolaire et de précipitines. Les formes chroniques, en cas d'exposition insidieuse, notamment aviaires, peuvent évoluer vers une fibrose pulmonaire de mauvais pronostic. En cas d'exposition intermittente aux micro-organismes, comme dans le PDF, l'évolution est moins sévère, même si un emphysème peut se développer. L'éviction antigénique est le seul traitement efficace. Exceptionnellement, dans les formes fibreuses, la maladie peut évoluer pour son propre compte.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Pneumopathie d'hypersensibilité, Maladie du poumon de fermier, Maladie des éleveurs d'oiseaux, Granulomatose, Bronchiolite




© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : J.-C. Dalphin. Pneumopathie d'hypersensibilité. EMC - Pneumologie 2016;13(3):1-13 [Article 6-039-E-30].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article