Article

11 iconographies
1 autoévaluation interactive
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 39,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    15 11 0 1


Pédiatrie - Maladies infectieuses
[69873]
Doi : 10.1016/S1637-5017(15)69873-8
Asthme de l'enfant et du jeune enfant
 

J. de Blic a, b,  : Professeur des Universités, praticien hospitalier
a Service de pneumologie et d'allergologie pédiatriques, Centre de référence des maladies respiratoires rares, Hôpital universitaire Necker-Enfants Malades, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France 
b Université Paris Descartes, 12, rue de l'École-de-Médecine, 75006 Paris, France 

Auteur correspondant.
Résumé

L'asthme reste la plus fréquente des maladies chroniques chez l'enfant. Le diagnostic est le plus souvent facile sur la survenue d'épisodes de dyspnée expiratoire avec sibilants réversibles spontanément ou sous l'effet de bronchodilatateurs. Trois examens complémentaires sont nécessaires au moment du diagnostic : les radiographies de thorax, l'exploration fonctionnelle respiratoire et l'enquête allergologique. Le traitement des exacerbations repose sur les bêta2-adrénergiques inhalés et si besoin la corticothérapie orale. Le traitement de fond a pour but de maintenir le contrôle, de prévenir les exacerbations, de restaurer ou maintenir des fonctions pulmonaires normales. Il doit être adapté au niveau de contrôle de l'asthme et fait une place de choix à la corticothérapie inhalée et aux bronchodilatateurs de longue durée d'action. Avant 3 ans, on parle d'asthme à partir de trois épisodes sifflants. Des antécédents particuliers, des manifestations atypiques ou persistantes, des anomalies à la radiographie de thorax sont à rechercher pour éliminer les autres causes de manifestations sifflantes récidivantes. Le traitement de fond, lorsqu'il est nécessaire, repose sur la corticothérapie inhalée. Les cohortes prospectives ont permis de montrer que l'atopie, la sévérité clinique et la persistance d'une obstruction clinique sont les facteurs principaux à la fois de persistance et de sévérité de l'asthme au cours de la vie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Asthme, Bronchiolite, Corticoïdes inhalés, Bronchodilatateurs, Immunothérapie spécifique




© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : J. de Blic. Asthme de l'enfant et du jeune enfant. EMC - Pédiatrie - Maladies infectieuses 2015;11(1):1-15 [Article 4-063-F-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article