Article

4 iconographies
1 autoévaluation interactive
5 informations supplémentaires
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Service d'aide à la décision clinique
Publicité


L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 35,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    10 4 0 6


Pneumologie
[46371]
Doi : 10.1016/S1155-195X(15)46371-6
Hypertension pulmonaire des bronchopneumopathies chroniques obstructives
 

M. Canuet a,  : Docteur, A. Chaouat b : Professeur, E. Weitzenblum a : Professeur
a Service de pneumologie, Nouvel hôpital civil, 67091 Strasbourg cedex, France 
b Département de pneumologie, Hôpital de Brabois, CHU de Nancy, allée du Morvan, 54511 Vandœuvre-les-Nancy cedex, France 

Auteur correspondant.
Résumé

L'hypertension pulmonaire (HTP) est une complication fréquente des affections respiratoires chroniques et en particulier de la plus fréquente d'entre elles, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). L'HTP est définie par une élévation de la pression artérielle pulmonaire moyenne (PAPm) de repos supérieure ou égale à 25 mmHg, alors que la pression artérielle pulmonaire d'occlusion est normale. L'HTP des affections respiratoires chroniques, et principalement de la BPCO, correspond au groupe 3 de la classification des HTP. Ce type d'HTP est généralement d'un niveau modeste à modéré, la PAP se situe le plus souvent entre 25 et 35 mmHg, mais l'HTP peut s'aggraver pendant l'exercice, le sommeil et surtout au cours des exacerbations de la maladie. Ces à-coups hypertensifs pulmonaires peuvent favoriser le développement d'une insuffisance cardiaque droite. La cause principale de l'HTP dans la BPCO est l'hypoxie alvéolaire chronique responsable d'un remodelage vasculaire pulmonaire. Un petit pourcentage de patients BPCO présente une HTP sévère définie par une PAP moyenne supérieure à 35 mmHg, ou par une PAP moyenne supérieure à 25 mmHg et un index cardiaque inférieur à 2,0 l/min/m2. Le pronostic de ces patients est particulièrement mauvais. Le diagnostic de l'HTP repose sur l'échocardiographie Doppler, mais sa confirmation précise nécessite le cathétérisme cardiaque droit. Comme l'hypoxie alvéolaire chronique représente le facteur majeur de l'HTP dans les affections respiratoires et notamment dans la BPCO, le traitement logique de ces HTP est l'oxygénothérapie de longue durée (pendant plus de 16 à 18heures sur 24). Celle-ci permet de stabiliser et, dans certains cas, d'améliorer l'HTP. Les traitements de la dysfonction endothéliale, traitements spécifiques de l'HTAP idiopathique, ne sont actuellement pas recommandés dans l'HTP de la BPCO, ces traitements étant par ailleurs susceptibles d'aggraver les échanges gazeux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Hypertension pulmonaire, Bronchopneumopathie chronique obstructive, Pression artérielle pulmonaire, Insuffisance cardiaque droite, Insuffisance respiratoire chronique




© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : M. Canuet, A. Chaouat, E. Weitzenblum. Hypertension pulmonaire des bronchopneumopathies chroniques obstructives. EMC - Pneumologie 2015;13(1):1-10 [Article 6-024-B-10].

Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com | Site de contenu dédié aux médecins généralistes : www.mgconsulte.com | Plateforme de formation des infirmier(e)s : www.pratique-infirmiere.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article